Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Détail de l'actualité

Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

AgriMieux Pi’eau’Nieds – Objectif : rassembler les synergies

Les journées techniques : des rencontres privilégiées d'échanges entre les exploitants

Huit ans après le plan de retour vers l’agronomie, initié par le Conseil Départemental de la Moselle et l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse, sur le bassin versant des Nied, l’opération AgriMieux Pi’eau’Nieds souhaite davantage fédérer l’existant.

Etendue sur 45 communes, AgriMieux Pi’eau’Nieds cohabite avec un bon nombre d’actions toutes aussi complémentaires les unes que les autres, ce qui permet d’aborder toutes les thématiques liées à la protection de l’eau.

Par exemple, pour répondre à la problématique pollutions diffuses, le réseau Fermes DEPHY-ECOPHYTO apporte un savoir-faire certain dans la recherche de techniques innovantes applicables au sein des exploitations du secteur. La mise en place de ces dernières peut ensuite être analysée économiquement à travers le groupe gestion de parcelles Rémilly/Faulquemont. L’EPLEA de Metz-Courcelles-Chaussy ainsi que la coopérative LORCA sont aussi des interlocuteurs privilégiés pour échanger sur ce sujet.

Concernant l’hydromorphologie des cours d’eau, une relation de confiance s’est créée au fil des années avec les trois syndicats de rivière des Nied ; aujourd’hui fusionné en un seul et même syndicat : syndicat des eaux vives des 3 Nied.

AgriMieux Pi’eau’Nieds, c’est aussi accompagner les exploitants ayant la volonté de travailler sur de nouvelles thématiques, toujours avec l’objectif de la qualité de l’eau. En effet, depuis juin 2017, le groupe Proj’haies planche sur la possibilité de recréer des infrastructures agro-écologiques (IAE) dans le but de favoriser la biodiversité au sein des parcelles cultivées et donc de réduire le recours à la chimie.

Aujourd’hui, pour aller plus loin dans la démarche engagée, l’opération Pi’eau’Nieds souhaiterait centrer l’animation de terrain sur un site pilote à l’échelle d’un sous bassin versant des Nieds pour travailler deux axes forts : les transferts des phytosanitaires et la gestion de l’interculture longue, toujours en interaction avec les synergies déjà existantes. La faisabilité de cette démarche est actuellement à l’étude… Affaire à suivre !

Alice ALBERT, conseillère spécialisée expert
Service agronomie-environnement
Tél. : 03 87 66 12 44
mail : alice.albert@remove-this.moselle.chambagri.fr