Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Détail de l'actualité

Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Chronique ovine - Mode d’emploi du jeune bélier acheté

Une quarantaine et une transition alimentaire sont indispensables

Vous venez d’acheter un bélier qualifié dans une station de contrôle individuel, un centre d’élevage, une foire à béliers ou bien directement chez un sélectionneur.

Une quarantaine et une transition alimentaire sont alors indispensables pour lui laisser le temps de s’adapter à son nouveau milieu. Dans le cas contraire, la perte de poids peut être très importante et compromettre son avenir. Deux cas de figures se présentent.

Si c’est un agneau : il est âgé de 6 à 8 mois. Son alimentation a surtout été à base de concentré. Pour réaliser une transition alimentaire, continuer à lui distribuer 500 g de concentré par jour et diminuer progressivement s’il est à l’herbe.

Si c’est un antenais : il est âgé de 12 à 15 mois. Pour certaines races, il était à l’herbe et complémenté avec du concentré, de l’ordre de 500 g par jour. Il faut donc continuer à lui donner du concentré au cours de la période de quarantaine en diminuant progressivement.

Dans tous les cas, la plus grande vigilance s’impose en matière de parasitisme interne (strongles, ténia) quels que soient l’âge et le poids des jeunes béliers. Enfin, le mélange avec les béliers de l’élevage peut s’avérer délicat. Afin que la hiérarchie s’établisse entre les « anciens » et les jeunes lors du mélange des béliers, il est conseillé de les mettre dans un espace restreint en bergerie. 

Christelle VAILLANT, conseillère Chambre d’agriculture,
et Laurence SAGOT, Institut de l’Elevage/CIIRPO

Service élevage – Christelle Vaillant
Tél. 06 80 61 85 80
mail : christelle.vaillant@remove-this.moselle.chambagri.fr