Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Détail de l'actualité

Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Cultures d’été, tournesol, mais et soja : premiers résultats

Les années climatiques atypiques se suivent et amènent leurs lots de périodes extrêmes que ce soit dans la pluviométrie ou les températures. 2018 en fait de nouveau partie.

Le début d’été « tropical » a permis une bonne implantation et un bon développement des maïs, soja et tournesol.

Le maïs

Le maïs est la plante qui a la première marqué le manque d’eau et l’excès de chaleur. Selon les « arrosages » orageux et la réserve hydrique des sols voire les variétés, la mise en place d’épis et de grains s’est plus ou moins bien faite. Les températures extrêmes de fin juillet ont accéléré le dessèchement des plantes ce qui a entrainé une période d’ensilage sur le mois d’août !!! Les rendements sont souvent décevants avec des problèmes de conservation parfois.

Le tournesol

Le tournesol est plus résistant à la sécheresse. Cette année sera marquée par un développement végétatif exubérant. Les températures élevées de juillet ont pénalisé la floraison et le remplissage du grain. La hauteur exceptionnelle dans certaines parcelles a été aussi pénalisante face aux coups de vent parfois intenses sous certains orages de début août. Là encore les récoltes débutent avec quasiment un mois d’avance autour du 20 août avec des rendements moyens qui oscillent entre 18 et 30qx.

Le soja

Le soja a lui aussi bénéficié de bonnes conditions d’implantation et d’un développement végétatif satisfaisant. Comme pour les autres cultures d’été, la mise en place des gousses et des grains a été compliquée avec des avortements suite aux excès de température. Là encore la réserve hydrique des sols et les « arrosages » orageux feront la différence et il est probable que les rendements soient hétérogènes.

2018 ne sera sans doute pas un grand millésime pour les cultures d’été contrairement à 2017. Mais les résultats de ces cinq dernières années, avec une climatologie à géométrie variable, montrent que ces cultures, en plus de leurs apports agronomiques, permettent parfois de compenser des résultats décevant en culture d’hiver. Diversifier les périodes de culture permet de sécuriser un peu plus l’économie des exploitations mosellanes.

Évolution des marges brutes hors prime (en €/ha) en maïs grain, tournesol et blé d’hiver (source Gestion de Parcelle 57)

 

Sébastien LOUYOT, conseiller agronomie
Service agro-environnement
Tél : 03 87 66 12 44 et 06 80 45 83 93
mail : sebastien.louyot@remove-this.moselle.chambagri.fr