Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Détail de l'actualité

Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le RDI : un outil au service de la transmission et de l’installation

Les Chambres d’agriculture départementales gèrent le Répertoire départ installation (Rdi), présent sur l’ensemble du territoire français. Son objectif est la mise en relation entre des cédants et des candidats à l’installation.

La transmission du patrimoine agricole aux générations futures est au centre des préoccupations. A l’heure où les thèmes de l’emploi et de la formation sont placés au premier plan, l’agriculture est un secteur d’activité d’avenir pour les jeunes. Pour faciliter la mise en relation entre cédants et candidats à l’installation, les Chambres d’agriculture animent le Répertoire départ installation (Rdi).

 

A la recherche d’une exploitation

 

Les porteurs de projet d’installation à la recherche d’une exploitation agricole sont nombreux. Les conseillers de la Chambre d’agriculture sont à leur service pour les guider dans leur réflexion. Sur simple demande, un dossier de candidature est transmis au porteur de projet afin de cibler ses attentes et de regrouper les renseignements essentiels à sa recherche (productions souhaitées, individuel ou société, secteur...). En fonction, le conseiller de la Chambre d’agriculture porte à sa connaissance les offres de reprise ou d’association en adéquation avec son projet. Les offres d’installation sont consultables en permanence sur le site national www.repertoireinstallation.com.

 

Transmettre son outil de travail

 

Pour les cédants sans successeur ou les agriculteurs recherchant un associé, les conseillers installation-transmission sont également à leur écoute. Un conseiller fera le point sur le projet de cession ou d’association. Il pourra éventuellement mettre en ligne l’offre d’installation ou de reprise sur le site internet du Rdi tout en conservant l’anonymat du cédant. Lorsqu’un candidat est intéressé par une offre d’exploitation, sa fiche est transmise au cédant qui fait le choix de prendre ou ne pas prendre contact avec lui. La première rencontre peut se faire en présence d’un conseiller de la Chambre d’agriculture. Si l’entrevue amène à poursuivre le projet, il est important de préparer la reprise dans les meilleures conditions qu’elle soit à titre individuelle ou sociétaire. L’objectif est de pouvoir réaliser un «tuilage» avec le repreneur, et dans le meilleur des cas avoir une période de travail commune. Cette étape permet de réaliser une transmission des connaissances mais également de vérifier si l’entente est au rendez-vous.