Vous êtes ici : Accueil > Actualités > L’engagement de la profession face aux enjeux de l’environnement

L’engagement de la profession face aux enjeux de l’environnement

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Pour faire suite aux rencontres en marge du G7 de l’environnement qui s’est tenu à Metz les 5 et 6 mai derniers, il était nécessaire de faire un point sur les dispositions prises par les agriculteurs pour, si il le fallait encore, montrer leur détermination à répondre à la demande de la société.

L’agriculture est souvent montrée du doigt pour ses impacts négatifs sur l’environnement. Pourtant, en plus de toutes les règlementations qui s’appliquent déjà au domaine agricole (conditionnalité de la PAC et verdissement, réglementation de l’utilisation des produits phytosanitaires, mise aux normes des bâtiments d’élevage…), les initiatives des agriculteurs sont nombreuses pour agir pour l’environnement, avec toujours le souci de maintenir leur revenu et d’améliorer leurs conditions de travail.

Revue de détail :

Haies et agroforesterie 

Les enjeux sont les suivants : biodiversité, qualité de l’eau, qualité des sols, stockage de carbone.
Voici quelques exemples d’initiatives départementales dans ces domaines :

  • PROJ’HAIES : un groupe d’agriculteurs a répondu à l’Appel à Projets Trame Verte et Bleue. Leur objectif : réimplanter 2 % de la SAU en éléments paysagers, pour favoriser les auxiliaires des cultures. Résultat à ce jour : 2,3 km de haies et d’alignements d’arbres plantés en 2 ans, une réelle dynamique de groupe, un projet de territoire avec la Communauté de communes et le Lycée Agricole.
  • promotion de parcours agroforestiers pour les élevages de volailles de la filière Label Rouge et Agriculture Biologique en partenariat avec le Parc Naturel Régional de Lorraine
  • des projets individuels de plantation de haies se développent, avec le reversement par la Chambre d’agriculture de la Moselle de fonds privés comme le Programme « Plantons 5 millions d’arbres » de la Fondation Yves Rocher.

 

Promotion des prairies

Les enjeux sont identiques à ceux décrits pour les haies et l’agroforesterie.
Là aussi, les initiatives départementales sont nombreuses :

  • actions techniques dans le cadre du groupe Herbe Lorraine : Herbez-vous : Observatoire Pousse de l’herbe
  • actions de promotions de l’autonomie alimentaire : livret sur l’autonomie fourragère et protéique
  • actions en partenariat avec les filières pour promouvoir l’élevage à l’herbe : Herbopack, APAL.

 

Lutte contre le changement climatique

Les enjeux sur ce volet sont l’économie et la substitution d’énergie fossile, la qualité de l’eau, la qualité de l’air et l’atténuation des émissions de GES.
Voici d’autres exemples d’initiatives en département :

  • près de 20 méthaniseurs installés ou en cours de développement sur le département. Une diversité de projets : individuels, collectifs, avec des collectivités. Des valorisations diverses : injection de gaz dans le réseau, cogénération, utilisation de la chaleur pour sécher des fourrages, chauffer des serres…
  • de nombreux bâtiments à couverture photovoltaïque. L’agriculture est le premier producteur d’électricité photovoltaïque sur le département.
  • 12 % de la SAU de Moselle sont consacrés à la culture du colza, principale source de biocarburant.
  • animation de groupes d’agriculteurs en Agriculture de Conservation des sols avec 55 agriculteurs moteurs de la mise en œuvre de ces techniques.
  • suivi de 57 stations d’épuration par la Chambre d’agriculture afin de garantir la traçabilité des produits et des pratiques.
  • développement et promotion des magasins de producteurs et des produits fermiers, dont ceux de la marque MOSL en partenariat avec le Conseil Départemental. Aide aux collectivités pour intégrer plus de produits locaux dans la restauration collective.
     

 

Limitation de la dépendance aux produits phytosanitaires et à l’azote de synthèse

On recroise les enjeux environnementaux précités : qualité de l’air, qualité de l’eau, biodiversité et économie d’énergie et les actions concrètes en Moselle ne manquent pas :

  • 4 groupes axés sur la réduction des intrants et la fertilité des sols sont animés par la Chambre d’agriculture de la Moselle (ECOPHYTO)
  • 2 grands bassins versants en Moselle ;  en partenariat avec l’Agence de l’Eau, près de 1000 agriculteurs sont sensibilisés aux pratiques permettant de réduire leur impact sur la qualité de l’eau
  • un conseil indépendant aux 370 adhérents du service agronomie et aux 420 éleveurs du service élevage
  • développement de filières vertueuses sur les captages : production de lentilles sur des captages d’alimentation en eau potable
  • mise en place de zones tampon végétalisées en sortie de drainage en partenariat avec les Syndicats de rivière.
  • une équipe multidisciplinaire de la Chambre d’agriculture spécialisée dans le conseil à la conversion en Agriculture Biologique
  • un réseau avec la Chambre d'agriculture du Grand Est, acteur dans l’élaboration de références sur les techniques innovantes et en relation avec les Instituts techniques et la recherche.

 

Grâce à ses nombreuses interventions dans le domaine de l’environnement, la Chambre d’agriculture, permet aux producteurs d’avoir une communication positive vers les consommateurs, les collectivités locales et l’administration.

 

Claude RETTEL, responsable du service agronomie-environnement
Tél : 03 87 66 12 44 – 06 80 45 83 91
Mail : claude.rettel@remove-this.moselle.chambagri.fr