Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Récolte des essais : le juge de paix pour valider les nouvelles techniques et comprendre la campagne en cours

Récolte des essais : le juge de paix pour valider les nouvelles techniques et comprendre la campagne en cours

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Pour récolter les essais, les agronomes de la Chambre d’agriculture de la Moselle, armés de leurs équipements et accompagnés de leurs stagiaires, parcourent la campagne pendant la période de la moisson. Ils s’installent dans les bennes avec leurs matériels de pesée, une trémie surmontée d’un peson accroché sur un portique démontable. Une fois en place, c’est avec la moissonneuse de l’exploitation où se trouvent les placettes à récolter, qu’ils mesurent les différences entre les modalités.

La campagne 2019 n’échappera pas à cette quasi-tradition depuis plus de 25 ans. Les conditions de récolte de ces parcelles de démonstration se font, tout comme la moisson, dans de bonnes conditions, la météo étant favorable à ce genre de travaux. Depuis quelques années, les références en agriculture biologique font aussi partie du programme, au même titre que la production de biomasse en intercultures.

 

Les thèmes à étudier ne manquent pas. Ils sont généralement en relation avec les besoins en innovation toujours croissants. Il nous faut, en effet, répondre aux enjeux de la production et aux exigences de la société. De l’évolution de la génétique des semences aux nouveautés mises sur le marché par l’industrie de la phytopharmacie en passant par les demandes spécifiques des collectivités locales, les protocoles à mettre en place sont nombreux.

Fort de ces objectifs, c’est en priorité dans un cadre régional en relation avec les autres Chambres d’agricultures que les thématiques et les modalités à installer dans les parcelles sont définies.

Ces dernières années les sujets portent en générale sur :

- la productivité des variétés,

- les courbes de réponses aux apports d’azote, à la matière organique et au digestat,

- les avantages des cultures sous couvert et l’intérêt des cultures campagnes,

- les périodes les plus favorables aux apports d’azote,

- les effets de la réduction des phytosanitaires sur la productivité,

- l’intérêt du désherbage mécanique,

- l’impact des bio-agresseurs (maladies, ravageurs) sur le rendement,

- les différences entre les méthodes d’implantation des grandes cultures …

 

Au total 32 sites et plus de 130 placettes seront récoltés en 2019. Les résultats de ces nombreux tests sont compilés et analysés avant d’être présentés aux agriculteurs.

Les conclusions que l’on en tire sont un bien précieux pour les agronomes. Elles leur permettent d’affiner et préciser leurs conseils avec des données locales consolidées. Ces conseils sont délivrés dans le cadre des Agrimieux Seille et Pi’Eau’Nieds, et bien sûr lors des réunions d’hiver, des formations et autres des colloques. Les références sont également disponibles sur le site des Chambre d’agriculture.

 

Adapter en permanence les itinéraires techniques, les assolements et les méthodes d’implantations avec l’aide de références objectives c’est bien le but de ces travaux.

On ne remerciera jamais assez les agriculteurs motivés qui prennent de leur temps à des périodes où il est précieux, pour mettre en place sur leurs champs ces parcelles de références.

 

Contact: Claude RETTEL, responsable du service agronomie-environnement

Tél : 03 87 66 12 44. Email: claude.rettel@remove-this.moselle.chambagri.fr