Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Détail de l'actualité

Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Une aide pour l'amélioration de son troupeau

Économiser 100 € sur un bélier non qualifié peut faire perdre jusqu’à 10 fois plus !

Consciente que la génétique fait partie des moyens techniques pour moderniser et améliorer la compétitivité des élevages ovins, la région Grand Est s’engage à appuyer les éleveurs qui souhaitent utiliser ce levier, avec une enveloppe de 250 000 €/an pendant 3 ou 5 ans.

Avec qui ?

Pour mettre en place et suivre ce programme, la Région Grand Est s’appuie sur :

  • OSON : Organisation de Sélection Ovine Nord. Cet organisme de sélection a été choisi sur appel d’offres et est chargé de gérer les schémas génétiques Ile de France et Texel ainsi qu’une Entreprise de Sélection (Centre d’IA). Il est aussi chargé de coordonner l’ensemble des actions génétiques de la zone Nord Est, quelles que soient les races utilisées par les éleveurs de la zone.
  • Les Chambres d’agriculture de la Région Grand Est
  • Les Organisations de Producteurs agissant sur la Région Grand Est.

Elle s’appuie également sur un Comité de Pilotage professionnel qui fixe les conditions générales d’éligibilité et de priorité.

Quels éleveurs ovins peuvent en bénéficier ?

Les conditions préalables d’éligibilité sont les suivantes :

  • avoir au plus 62 ans au moment du dépôt du dossier (ou société à statut agricole dont le capital social est détenu au moins à 50 % par des personnes physiques d’au plus 62 ans au moment du dépôt du dossier  affiliées à la MSA en tant qu'agriculteurs),
  • déclarer au moins 50 brebis à l’Aide Ovine au moment du dépôt du dossier (sauf en cas de création de troupe),
  • avoir le siège d’exploitation situé en Région Grand-Est,
  • proposer un projet d’amélioration génétique de son cheptel

Comment définir votre projet d’amélioration de son cheptel et les actions à mettre en place ?

Ce projet doit être construit avec le technicien de votre choix. Il va se baser sur un diagnostic de la situation initiale de votre atelier ovin (données de reproduction et données commerciales). L’analyse de cette situation doit mettre en évidence les besoins liés au cheptel de souche. Pour répondre à ces besoins, vous validerez les actions à réaliser sur une durée à définir (maximum 5 ans) : un suivi zootechnique de l’atelier et un programme d’approvisionnement en reproducteurs sélectionnés et qualifiés.

Quelles sont les actions qui bénéficieront d’un appui financier ?

Le Comité de Pilotage du Programme a validé les actions prioritaires à financer. Elles sont classées par ordre de priorité :

1/ Votre projet concerne la création d’une troupe ovine avec ou sans installation : vous pourrez bénéficier d’un appui à l’achat de béliers qualifiés et d’agnelles de haute qualité génétique.
2/ Votre projet concerne un agrandissement de votre cheptel : selon le niveau d’agrandissement, vous pourrez bénéficier d’un appui à l’achat de béliers qualifiés et d’agnelles de haute qualité génétique.
3 / Votre projet concerne l’amélioration interne du troupeau par la voie mâle et (ou) amélioration de la qualité des agneaux de boucherie : vous pourrez bénéficier d’un appui à l’achat de béliers qualifiés.

En complément des achats de reproducteurs, l’engagement dans le contrôle de performances bénéficiera également d’un appui. Au-delà d’un outil utilisé par les sélectionneurs, le contrôle de performances est un outil zootechnique permettant une connaissance individuelle et fine de l’atelier ovin, très utile pour la gestion de cet atelier et pour prendre les bonnes décisions de gestion.

Exemple chiffré : quel est l’intérêt d’investir dans un bélier qualifié ?

D’une part, un bélier non qualifié peut entraîner une baisse de croissance des agneaux. Par exemple, une baisse de croissance de 35 g/j représente 15 jours d’engraissement supplémentaires, soit 15 kg d’aliment à 280 € /T. Pour sa carrière de 3 ans, le bélier peut être le père de 41 agneaux vivants /an, soit 123 agneaux au total. Le coût lié à la consommation d’aliments est estimé à 516 €.

D’autre part, un bélier non qualifié baisse la prolificité des agnelles de renouvellement. Par exemple, dans une troupe ayant une prolificité de 160 %, 20 filles issues d’un bélier avec une prolificité de 150 % c’est :

  • 8,5 agneaux en moins sur la carrière des filles : - 1020 € de produit
  • Coûts alimentation brebis diminuent de 116 € (coût aliment sec bergerie)
  • Coûts alimentation agneaux diminuent de 214 € (90 kg de cc à 280 € /t)
  • Frais divers agneaux diminuent de 42,5 €

Au final, le manque à gagner s’élève à 647 €.

Quels niveaux de financement ?

  • Achat de béliers qualifiés (génotypage ARR/ARR et minimum RM) : prise en charge de 70 % des coûts d’évaluation avec un plafond de 130 € par bélier qui sera déduit du prix d’achat.
  • Achat d’agnelles de haute qualité génétique : prise en charge de 60 % des coûts d’évaluation, avec un plafond de 51 € pour les agnelles nées en élevage adhérent à l’OS (issue de mère minimum MR et de père RD) et 39 € pour les agnelles nées en élevage en Contrôle de Performances hors OS. Engagement dans le contrôle de performances avec engagement sur 3 ans : prise en charge de 60 % des coûts la 1ère année, 50 % la 2ème et 40 % la 3ème avec un plafond de 1 000 € par an
  • Engagement dans le contrôle de performances sur 3 ans minimum, le Conseil Régional prendra en charge 60 % du coût la première année (50 % la 2ème et 40 % la 3ème), aide plafonnée à 1 000 € par an.
     

Contacter votre technicien :

  • pour réaliser le diagnostic initial permettant de vérifier l’éligibilité de votre projet
  • pour vous aider à choisir les reproducteurs les mieux adaptés à votre système et vos objectifs.

Même si votre projet induit un approvisionnement en reproducteurs dans plusieurs mois ou les années suivantes, n’attendez pas pour réaliser votre diagnostic, cela permettra d’accélérer les procédures au moment de l’achat des animaux.

Christelle Vaillant, Conseillère spécialisée ovins viande
Service élevage
Tél. : 06 80 61 85 80
mail : christelle.vaillant@remove-this.moselle.chambagri.fr