Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Des antiobiotiques utilisés au cas par cas

Des antiobiotiques utilisés au cas par cas

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Pour lutter contre les principales pathologies des agneaux qu’ils rencontrent dans leur élevage, les éleveurs ovins misent avant tout sur la prévention.

Interrogés sur leurs pratiques en matière d’utilisation des antibiotiques chez les agneaux, un panel de 45 éleveurs ovins viande enquêtés dans le cadre du programme Ecoantibio insistent sur le fait que si les antibiotiques restent indispensables, ils sont utilisés avec parcimonie. Une alimentation équilibrée toute l’année avec des transitions alimentaires, de bonnes conditions d’ambiance et la surveillance de la tétée du colostrum sont les pratiques les plus citées.

La prévention avant tout

Renée de Crémoux, vétérinaire à l’Institut de l’Elevage souligne que  « l’observation des animaux, la surveillance de la tétée du colostrum, l’hygiène et le soin aux agneaux ont été cités par les éleveurs comme des moyens de prévention efficaces. Des cases d’agnelage propres et mobiles afin que toutes les brebis ne se succèdent pas sur une même case qui serait devenue contaminée apparaît également important ». Quant aux antibiotiques, ils sont réservés aux animaux malades, afin de les sauver ou de soulager leur douleur.

Pour en savoir plus sur les principaux problèmes sanitaires rencontrés en élevage et le panel des moyens mis en œuvre par les éleveurs, vous pouvez consulter  «Les antibiotiques chez les agneaux en ovins viande : indispensables mais pas automatiques» sur www.idele.fr et www.inn-ovin.fr.

Tania KORNER, conseillère Service élevage,
et Laurence Sagot, Institut de l’Elevage/ CIIRPO
Tél. : 06 80 61 85 80
Mail : tania.korner@remove-this.moselle.chambagri.fr