Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Détail de l'actualité

Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

En 2019, il est temps de reprendre vos chiffres en main !

Pour les exploitations au bénéfice réel, le fonctionnement de votre ferme se reflète dans les documents comptables et de gestion. La comptabilité représente un coût non négligeable pour établir nombre d’informations souvent sous utilisées et qui méritent d’être mieux valorisées.

Et si vous décidiez de regarder tous ces chiffres de plus près pour enfin mieux les valoriser ?

Pour encore beaucoup d’agriculteurs, l’établissement des documents comptables reste un passage annuel, d’une manière générale encore plutôt subi qu’anticipé. « Au-delà des obligations fiscales et sociales, les différents documents établis peuvent constituer une mine d’informations pour ceux qui savent les explorer et en tirer des indicateurs pertinents pour suivre le fonctionnement de leur ferme » commente Romain Montagné, conseiller d’entreprise. Il peut être dommage de se contenter de seulement « ensiler les documents » alors qu’il faut débourser en moyenne autour de 3 000 à 4 000 € chaque année pour les établir…L’objectif de la comptabilité est d’enregistrer, classer les opérations réalisées pour mesurer les résultats et les équilibres financiers de l’entreprise. Différents documents vous sont alors remis : bilans, compte de résultat, tableau de financement, grand livre, journaux. Autant de dossiers plus ou moins détaillés qui doivent vous permettre de vérifier la solvabilité, la rentabilité et la flexibilité de l’exploitation dans un contexte économique et climatique de plus en plus volatile.

Le bilan pour analyser la solvabilité

Etablis à l’ouverture et à la clôture de l’exercice, les bilans et leurs évolutions sont des indicateurs clés pour les partenaires financiers. Comment ont évolué les fonds propres ? Quel est mon taux d’endettement ? Où en sont les comptes associés, les dettes et les créances par rapport aux exercices précédents ? Puis-je faire faire face aux besoins de financements ? Ma situation de trésorerie s’est-elle améliorée ou dégradée sur plusieurs campagnes ? Autant d’indicateurs de pilotage pertinents qui doivent être surveillés régulièrement et maîtrisés pour engager une discussion « plus équilibrée » avec les interlocuteurs de l’exploitation.

Les SIG pour mesurer la rentabilité et se projeter

Les soldes intermédiaires de gestion vous permettent de mesurer les marges, de mettre en évidence les possibles améliorations en se confrontant aux données d’exploitations comparables. D’autres indicateurs plus globaux comme les notions de valeur ajoutée et d’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) mesurent la rentabilité globale. Les différents résultats (comptables, économiques, fiscaux) sont déterminés de manières différentes pour répondre à des besoins spécifiques (affectation aux comptes associés, analyse de gestion, calcul des bases imposables et des cotisations sociales). Une analyse encore plus approfondie est possible avec les notions de coûts de production et les seuils d’équilibres financiers.

S’y retrouver et être plus autonome avec une formation

Et si vous vous donniez les moyens de discuter autrement avec votre comptable et vos autres partenaires ? C’est l’objectif d’une formation vue sous l’angle du conseil. Elle doit vous permettre de vous (ré)approprier toutes ces notions pour établir et suivre ensuite vos propres tableaux de bord et outils de décisions. En quelque sorte, comment tirer l’essentiel du passé pour mieux envisager demain en étant encore plus autonome !

Contacts et pré inscriptions :
Romain MONTAGNÉ, Service économie – conseil d’entreprise
Tél. : 06 80 45 83 97
Tél. : 03 87 66 04 41
mail : romain.montagne@remove-this.moselle.chambagri.fr