Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Plus de 9 000 analyses réalisées sur le territoire mosellan depuis les débuts du service Gesta’detect

Plus de 9 000 analyses réalisées sur le territoire mosellan depuis les débuts du service Gesta’detect

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le service test de gestation Gesta’detect est un test ELISA qui se base sur le dosage des protéines associées à la gestation (les PAG), protéines qui sont sécrétées par le placenta. Ce test est réalisé par le laboratoire de RIOZ dans la cellule santé animale selon un protocole strict.

Le service en chiffres 

Durant 2019, 4 038 tests ont été effectués chez 91 clients équipés de salle de traite et de robot de traite sur le territoire Mosellan. Ce nombre de tests correspond presque au nombre de tests cumulés sur les années 2017 et 2018. Sur la zone 3CE, 10 100 tests ont été effectués sur l’année 2019.

Au niveau France, il a été réalisé environ 380 000 tests en 2019, soit une hausse de 20 % par rapport à 2018.

Au niveau  Europe, la barre des 3 000 000 tests a été franchie en 2019.
 

Pourquoi diagnostiquer la gestation ?

Le rôle du Diagnostic de Gestation est de déterminer le statut de reproduction « gestante » ou « non gestante » pour une vache donnée.

Un Diagnostic de Gestation précoce permet d’identifier rapidement les vaches vides et les réinséminer le plus vite possible pour avoir un intervalle Vêlage – Vêlage qui se calque sur les objectifs définis.

Sur le dernier bilan de synthèse du contrôle laitier de Moselle, l’IVV moyen départemental était de 415 j. pour une production moyenne de 7 912 kg de lait. A noter que ces chiffres cachent d’importantes disparités individuelles (l’IVV variant de 350 à 500 j.) et donc des marges de progrès économiques importantes.

Pour rappel : un jour d’IVV gagné correspond à 3 € de gain / VL.

Un Diagnostic de Gestation tardif permet de confirmer une gestation et ainsi d’éviter des pertes économiques directes (coût ration vache tarie, coût d’un tarissement inutile) et de tarir des vaches à un niveau de production de lait encore rentable.


Pourquoi faire appel à ce service ?

• facilité d’utilisation du service (prélèvement durant la traite, pas de manipulation à prévoir, méthode non-invasive pour l’animal : réel gain de temps et de confort)

• fiabilité du test à 98 %

• formation continue de nos équipes terrain

• modes d’utilisation du test :

  1. précoce (28 jours après l’IA)  
  2. de confirmation en complément d’un test précoce ou test unique,
  3. avant tarissement

En service exclusif ou en co-habitation avec un suivi « reproduction » ou un simple suivi « post partum » ou des échographies.

Pour mémoire, ce service est également accessible en dehors des échantillonnages du contrôle de performances et à tous les éleveurs producteurs de lait du département.

 

La parole est au client

Anthony MULLER, salarié à la SCEA d’Olferding à Gros Rederching :

« Je travaille au quotidien sur la partie élevage de l’exploitation. Nous trayons environ 185 vaches et produisont chaque année environ 1 700 000 L. Nous faisons appel à 100 % à l’IA et utilisons ce service depuis 2017. Nous avons démarré avec ce service pour des raisons pratiques et de temps. Lors des séances d’échographies, il fallait bloquer toutes les vaches au cornadis, repérer les vaches à diagnostiquer. Cette manipulation impliquait un stress pour les animaux et un temps de travail non négligeable.

Aujourd’hui, nous testons les vaches à partir de 60 J après IA, délai qui permet de passer le cap des avortements précoces. Je pense que nous allons même retester dans l’avenir quelques vaches avant tarissement pour lever le doute d’un avortement tardif.

Depuis début 2019, moment du passage du flacon dédié au flacon unique (CPL +Test de gestation), le côté pratique s’est bonifié. Avant le démarrage de la pesée, nous avons juste à valider le listing des vaches à tester. Le seul bémol de ce service : les génisses ne peuvent pas passer sur ce test. »

 

Le service évolue encore

Sur 2019, nous avons effectué 4 170 tests vendus sous forme de pack.

Depuis le 1er janvier 2020, le système de packs vendus à l’avance est passé à la facturation à la consommation réelle. Ce système va permettre d’offrir plus de souplesse et de liberté.

 

N’hésitez pas à faire appel aux collaborateurs de l’équipe lait du service élevage pour plus d’informations.

 

Cédric GUTZWILLER,  responsable contrôle de performance, Service élevage
Tél : 03.87.66.12.46
mail : cedric.gutzwiller@remove-this.moselle.chambagri.fr